Header8.jpg
Header11.jpg
Header1.jpg
Header6.jpg
Header7.jpg
Header9.jpg
Header10.jpg
Header3.jpg
Header4.jpg
Header.jpg
Header5.jpg
Header2.jpg

Manifestations

connectez-vous...

Le temps

Le calendrier

Décembre 2019
L Ma Me J V S D
25 26 27 28 29 30 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5
Janvier 2020
L Ma Me J V S D
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31 1 2

Les Visiteurs

2628924
Aujourd'huiAujourd'hui1995
HierHier3769
Cette semaineCette semaine14839
Ce mois-ciCe mois-ci35379
Total : Total : 2628924
Cool ,cool, cool

L'exception qui confirme la règle

Si ça, ce n'est pas de la philosophie ....
Humour_regle_absolue

Dur à voir

Suite à son interview Sarkozy consulte une voyante :
La voyante très concentrée ferme les yeux et lui dit :

- Je vous vois passer dans une grande avenue, dans une voiture, le toit ouvert, le peuple brandissant.
Sarkozy sourit et lui demande :
- Alors la foule est heureuse ?
- Oui comme jamais.
- Et les personnes qui courent après la voiture ?
- Oui, autour de la voiture comme des fous. La police a du mal à se frayer un chemin.
- Les gens porteurs de drapeaux ?
- Oui, drapeaux et bannières de France avec des mots d'espoir et d'un meilleur avenir.
- Vraiment ? Et les gens crient, chantent ?
- Oui les gens crient des phrases d'espoir: "Oh! Maintenant, tout ira mieux !!!"
- Et moi, comment je réagis à tout cela ?
- Je n'arrive pas à le voir.
- Pourquoi ?
- Le cercueil est fermé.

 

La main de Dieu

Marcel fait du stop sur le bord de la route par une nuit très sombre,alors qu'il y a une terrible tempête..
Hélas il n'y a pas de voitures qui passent. Trois heures plus tard, La tempête et l'orage sont toujours aussi forts qu'il est impossible de voir plus loin que 3 mètres devant soi. Tout à coup il voit une voiture qui s'approche lentement et qui s'arrête.
Marcel sans se poser de questions monte dans la voiture ferme la porte, et lorsqu'il se retourne il se rend compte qu'il n'y a personne à la place du conducteur.
La voiture démarre doucement, il ne voit rien devant mais sait qu'il y a un virage très sévère qui approche.
Effrayé, il commence à prier. Il n'a pas fini d'être étonné lorsque juste avant d'arriver sur le virage, la porte du conducteur entrouvre et une main entre pour faire tourner le volant dans le virage..
Cette fois il y croit au bon Dieu. Paralysé par sa peur il s'accroche de toutes ses forces à son siège. Il reste immobile et voit que la même chose arrive à chaque fois qu'il y a un virage sur la route.
La tempête augmente en force, alors à l'approche de son village, il descend de la voiture et part en courant entre dans un bar, demande deux tequilas doubles et en tremblant commence à raconter à tous ce qui lui est arrivé.
Une demi-heure plus tard arrivent deux gars complètement trempés,l'air exténués et l'un dit à l'autre :
- Regarde là-bas, c'est le connard qui est monté dans la voiture pendant qu'on la poussait !
 

Avis de recherche

Et pourquoi, ça ne marcherait pas ....
Humour_726_blonde002bis

Si j'avais su ....

Humour_pharmacienA mon avis, il n'a pas fini de prier ...


Voyez pourquoi ...

quelques pensées

Philo_ils_ont_ditBeaucoup de pensées, qu'en penser ???



à votre avis ...

L'art n'a pas de limites



Lachez moi un peu !!!

Mamy vient d'arriver à la maison de retraite et tout le monde est aux petits soins.
Les infirmières la baignent, lui servent un délicieux repas et l'assoient sur un fauteuil face à la fenêtre donnant sur un magnifique jardin.
Tout semble parfait mais après un moment elle commence à se pencher lentement sur la droite ! Immédiatement deux infirmières se précipitent et la remettent bien droit sur le fauteuil.
Tout semble retourner à la normale quand elle recommence à se pencher lentement sur la gauche ! Les infirmières accourent et une fois de plus essaient de la remettre d'aplomb.
Quelques jours plus tard, la famille arrive pour voir comment va mamy.
     - Tout se passe bien ici, ils sont gentils avec toi ?
     - C'est pas mal du tout, à part qu'ils ne me laissent pas péter !