Moralisation de la vie politique

  • Imprimer

(source : MARIANNE N°834 avril 2013)

Les 10 décisions pour sortir de la crise morale de F. BAYROUf_bayrou_repond

  1. L' Ėtat donne l' exemple des efforts : Diviser par deux au moins le nombre des ministres (gouvernement pléthorique de 40 ministres, donc par nature inefficace).

  1. Diminution drastique des députés et sénateurs : 400 députés et 200 sénateurs seront plus puissants, mieux entendus, et respectés. (Congrès américain 435 représentants, 100 sénateurs pour 325 millions d'habitants,Et la France ! 577 députés, 348 sénateurs pour 65 millions d'habitants ! !!)

  1. Interdiction cumul mandat parlementaire avec celui d'un exécutif local : maires et présidents d' agglomération en 2014, conseils généraux et régionaux en 2015 et non pas reportés aux calendes de 2017.

  1. Que les parlementaires soient obligés d'être présents en séance : Comme c'est le cas par exemple au Parlement Européen pour voter les lois, et que tous les votes soient pubics.

  1. Nouveau mode de scrutin garantissant tous les courants substantiels du peuple Français : Cette obligation de représentation n' est pas incompatible avec la garantie d'une majorité, comme le montre les scrutins locaux, municipaux ou régionaux.

  1. Que les parlementaires soient soumis à l'impôt sur tous les revenus de leur mandat : S' ils ont des frais, et ils en ont, qu'ils les justifient comme le font tous les salariés, tous les artisans, tous les VRP .

  1. La première vertu des parlementaires devant être l'indépendance, que soit proscrit l' exercice d'une profession de conseil rémunérée : Et qu'en tout état de cause tout conflit d'intérêts soit déclaré et oblige à ne pas participer aux délibérations .Cela se fait à chaque vote au Parlement européen.

  1. Que la loi sur le financement public des partis politiques politiques soit revue pour ne pas avantager outrageusement les partis dominants, et qu'elle interdise les micro-partis qui permettent de tourner la loi.

  2. Que la condamnation définitive pour corruption entraîne une inéligibilité d'au moins 10 ans.

  3. Que ce texte soit soumis par référendum au peuple français … …. le référendum est la seule voie possible. Car les choses étant ce qu' elles sont, les parlementaires n'accepteront pas de voter eux-mêmes des décisions qui suppriment, par exemple, une partie de leurs sièges.

Merci d' indiquer : "POUR" ou "CONTRE" dans votre commentaire ne serait-ce que pour nous encourager à vous transmettre ce genre d' information.