Manifestations

connectez-vous...

Le temps

Le calendrier

Mai 2017
L Ma Me J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4
Juin 2017
L Ma Me J V S D
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 1 2

Les Visiteurs

1217153
Aujourd'huiAujourd'hui5
HierHier1365
Cette semaineCette semaine5430
Ce mois-ciCe mois-ci41443
Total : Total : 1217153
Les articlesReportages

Reportage

Une journée du patrimoine particulièrement réussie

jdp3

C’est par une journée ensoleillée et quelque peu ventée que se sont déroulées les journées du patrimoine à la mode Peyrolaise, deuxièmes du nom.

Un programme de choix, concocté par les membres de l’association ‘culture et patrimoine en peyrolais’ était proposé aux nombreux amateurs. La soirée du samedi était consacrée à un exposé sur les fouilles réalisées sur notre commune et présenté par M. Gouri.

jdp1Le lendemain matin, visite d’un mas, du moulin à huile, exposition de compois et d’un vieux cadastre, présentation d’une galerie de photos relatives aux transports Auran, depuis la création jusqu’à nos jours (avec la participation de M. Auran en personne et la mise en place d’un autobus des années cinquante) Avec un apéritif offert par l’association pour mettre un terme à une matinée menée sur les chapeaux de roues.

L’après-midi, au sein de l’église, nous avons pu apprécier les chants prodigués par les membres de l’association’ croche si belle’, après quoi, Jacques Ramière nous a retracé les grandes étapes de la construction et de la rénovation de ce bel édifice.

jdp2Je voudrais revenir ce qui, pour moi, a été le clou de cette journée. Je veux parler des scénettes qui ont jalonné toute la matinée au hasard des lieux traversés et des thèmes abordés.

Qu’il s’agisse des vendanges à l’ancienne, des lavandières autour du lavoir communal ou même de la terrasse du café du midi, tout cela était joué juste et a rappelé bien des souvenirs aux plus anciens. Le grand mérite en revient à Cathy qui, jouant le rôle de ‘la Paladette’, nous a entraînés dans ses histoires qui étaient aussi celles du village de notre enfance. Bien aidée par ses complices de la scène, elle a pu ainsi faire revivre quelques anecdotes bien trempées. Encore bravo et merci pour cette initiative qui ne demande qu’à être renouvelée l’année prochaine.

Alors, nous avons 1 an pour retrouver, dans nos mémoires, la trace des ces petites histoires qui ont fait la grande histoire de Saint Julien.

Les rythmes scolaires reprendront à la rentrée

napCette première année, la mise en place des Nouvelles Activités Périscolaires à Saint Julien de Peyrolas a été un succès.

Les diverses activités proposées, pêche, musique, tennis et arts plastiques pour les primaires, kamischibaï et environnement pour les maternelles, ont réuni une centaine d’enfants tout au long des trois trimestres.

Pour clôturer ces NAP, une grande chasse au trésor a été organisée par l’ensemble des intervenants pour la plus grande joie des enfants. 

Notons également que pour l'année prochaine les activités resteront, dans leur grande majorité, identiques, sauf en ce qui concerne la pêche dont l’activité est supprimée et remplacée par l’activité «environnement» et qu'une participation financière sera demandée aux parents. Pour les modalités d'inscription, vous devez vous adresser à la mairie.

Une journée bien-être et .... bien réussie

mas trankil

Première journée Bien-être réussie au "Mas trankil" (gîtes à l'année) à st Julien de Peyrolas, dimanche 28 juin 2015. L'idée était d'allier plein air et activités.

Au programme, atelier de yoga, le matin, avec Zemfira (St Etienne des sorts). L'après-midi, atelier de Sophrologie avec Céline Capela (Pont-saint-esprit/Bagnols-sur-cèze et Bollène). Massage-bien-être, en extérieur avec Charline Chapus (Pont-saint-esprit).
C'est ainsi qu'entouré de nature, chacun à pu profiter de la journée ponctuellement ou pleinement. Des moments de partage, d'échange, de convivialité, de rire et de détente ont rythmé cette journée.
La passion des animatrices a pu être communiquée et tout le monde est reparti avec le sourire! Comme quoi, revenir aux sources de la terre et de soi-même est agréable et semble même être contagieux...!

A suivre...

 

 

 

les amoureux de Harley sont bien chez nous...

harley 1Peut-être avez-vous entendu le vrombissement de leurs cylindres, peut-être même les avez-vous croisés dans les rues de St Julien... Pour ma part, j'ai même eu l'occasion de les côtoyer et de partager un bon moment de convivialité avec eux.
Mais qui sont-ils donc. tout simplement des amoureux de motos et plus spécialement de Harley Davidson. Originaires de deux régions voisines de la notre que sont l'Aveyron et la Haute Savoie, ils s'étaient donné rendez-vous chez nous, ou plus exactement, au mastrankil, chez notre concitoyen Christian Chapus. Pourquoi ici plutôt qu'ailleurs?
Parce que, le plus naturellement du monde, cette bande de copains avait choisi un point intermédiaire à mi distance de leur départements respectifs. Autre point important de leur décision, la tranquillité, l'aménagement et surtout le cadre du mastrankil correspondaient parfaitement à leurs attentes. 

harley 3

Ils en ont profité pour organiser une sortie au mont Ventoux qui, de la terrasse de leurs gîtes, avait l'air de les inciter à cette aventure.

C'est à bord d'une vingtaine de motos toutes plus rutilantes les unes que les autres que cette équipe de sympathiques passionnés sont partis de bon matin afin de répondre à l'invitation du géant de Provence.
Le week-end terminé, chacun a repris sa route en nous promettant d'essayer d'organiser une concentration à St julien d'ici un an ou deux.
Affaire à suivre ....

Veillée à St Julien de Peyrolas

veilleesCe jeudi 12 mars au soir il y avait veillée à St Julien : à l'initiative de Cathy Barnouin une trentaine de personnes s'étaient réunies au café des sports autour de Jeannick Vallier pour discuter du passé minier de St Julien de Peyrolas.

En 1805 un dénommé Jacques Aubert obtint la concession de 8500 hectares autour de St Julien pour exploiter du lignite (Le lignite est un sédiment fossile d'origine organique, résultant de la transformation de résidus végétaux souvent ligneux (bois) enfouis dans le sol, un charbon pauvre ; 1 tonne de lignite équivaut à 300kg de houille). Les mines peu profondes étaient essentiellement situées à St Julien (Quartier Mézerac ). Le lignite extrait servait au chauffage domestique, aux fours à chaux, aux magnaneries et aux briqueteries. Les « mineurs » étaient pour la plupart des paysans qui travaillaient à la mine surtout l'hiver, pendant le temps creux agricole. Les familles peyrolaises les plus impliquées dans la mine étaient les Charpail , les Combin et les Boiron. Ce sont elles qui payèrent le plus lourd tribut (13 morts jusqu'à la fermeture en 1860). En effet le lignite au contact avec l'air s'enflamme facilement.
Jeannick Vallier fait remarquer que cette exploitation provoqua beaucoup de tensions (et quelques procès) entre St Julien de Peyrolas et St Paulet de Caisson. Les charrettes qui transportaient le lignite jusqu'à Bollène et Courthézon défonçaient les chemins communaux de St Paulet...
En fait d'exploitation minière, c'est St Paulet qui prit le relais, jusqu'en 1962.
Une centaine de personnes travaillaient encore dans les mines à St Paulet en 1945 !
2 épisodes marquants sont à signaler :
• En 1926 on a créé à St Paulet une usine pour distiller le lignite en essence.lignite


Ça n'a pas marché parce que l'essence, quoique de bonne qualité, était trop soufrée et dégageait une mauvaise odeur. Le procédé fut vendu aux USA...et fit la fortune d'un milliardaire !!.
• Pendant la guerre de 1939-1945 les mineurs étaient dispensés du Travail Obligatoire en Allemagne...ce qui provoqua un afflux de volontaires dans les mines de St Paulet.Une discussion sympathique

Après un apéro convivial la veillée se poursuivit en regardant un film de Christophe Alberge sur le centenaire du calvaire en 1994. s'ensuivit. Chacun évoquant ses souvenirs familiaux ou signalant la localisation de vestiges miniers : phosphates à Cabaresse (Salazac), carrière de grès rouge à la Jonade Sud...

Erigé en 1894 sur la colline dite « le pied », propriété d'Emile Guigue, il mobilisa toute la paroisse catholique de St Julien, avec des noms qu'on retrouve aujord'hui : les Guigue bien sur, les Ramières, les Barnouin etc...
L'évêque de Nîmes, à l'époque, attribua 48 indulgences à ceux qui réciteraient un Pater Noster et un Avé Maria sur ce calvaire.
Mais, au delà de ces rappels historiques, c'est l'apéro de 1994 qui mobilisa le plus les veilleurs du Café des Sports . Chacun reconnaissait celui-ci ou celui-là dans le film. On était revenu 20 ans en arrière dans la bonne humeur.....

50 : c’est le nombre de parcs naturels régionaux en France

Avec le classement du parc naturel régional du golfe du Morbihan (décret du 2 octobre 2014), la France compte désormais 50 parcs naturels régionaux.

Des landes de Gascogne aux volcans d’Auvergne en passant par les ballons des Vosges, la Corse ou la Guyane, la Fédération des parcs naturels régionaux vous propose de connaître sur son site internet l’ensemble des parcs de métropole et d’outre-mer (contacts, fiche d’identité, site web). Retrouvez les différentes activités de découverte de la nature (randonnées, sorties naturalistes, sports d’eau...) mais aussi les activités liées à l’artisanat (travail du bois par exemple), les restaurants, les produits du terroir et les hébergements.

http://www.parcs-naturels-regionaux.tm.fr/fr/decouvrir/parcs.asp

Les parcs naturels régionaux constituent des territoires ruraux habités, reconnus au niveau national pour la richesse de leur patrimoine naturel et culturel. Créés par décret en 1967, les parcs s’étendent aujourd’hui sur environ 15 % du territoire national.