Manifestations

connectez-vous...

Le temps

Le calendrier

Décembre 2018
L Ma Me J V S D
26 27 28 29 30 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31 1 2 3 4 5 6
Janvier 2019
L Ma Me J V S D
31 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31 1 2 3

Les Visiteurs

1926541
Aujourd'huiAujourd'hui746
HierHier1576
Cette semaineCette semaine6930
Ce mois-ciCe mois-ci20707
Total : Total : 1926541
Les articlesReportages

Reportage

Le VIN ... et la SANTE : A la vôtre.

verre de vinLe vin n'est pas un alcool comme les autres, je rappèlerai ce ce qu'en a dit Louis PASTEUR :  «  Le vin est la plus hygiénique des boissons . »
Le sang des dieux fait partie de l'histoire de l'humanité, il appartient à notre culture.
Même dans la Bible, il est conseillé d'en boire (psaume 104:15) .
Le vin est un produit noble qui demande beaucoup d'expérience ; Mais comme tous les produits alimentaires, tout est poison, rien n'est poison, ça dépend de la dose. Le sucre ou le sel à haute dose sont plus dangereux que le vin « raisonnablement consommé. »
A priori, les personnes qui boivent modérément et régulièrement 1 à 2 verres de vin par jour ont moins de maladies mortelles du cœur et des vaisseaux (maladies cardio-vasculaires) que les personnes qui n'en boivent pas.
Le vin est composé de plus de 8000 molécules appelées « polyphénols », divisées en une dizaine de classes chimiques. Nous retrouvons parmi ces molécules le resvératrol », beaucoup plus présent dans le vin rouge avec des cépages régionnaux, entre autres merlot,syrah, grenache. Cette molécule semble être capable de lutter contre certaines formes de cancer de façon préventive. Le resvératrol est connu pour ses propriétés antioxydantes et protectrice (en augmentant la durée de vie des cellules), antirides et cicatrisantes.
Des amis, du vin et du saucisson, voilà le secret du bonheur.

Connaissez-vous Le Ginkgo Biloba ?

ginkobilobaLe Ginkgo Biloba, appelé aussi arbre aux quarante écus ou arbre aux mille écus, est un arbre sacré d’Orient qui peut vivre plus de deux mille ans.
Outre sa longévité, le Ginkgo biloba se caractérise par une résistance hors du commun. En effet, le ginkgo biloba a survécu aux différents c

ataclysmes qui ont frappés notre planète et notamment, à la bombe d'Hiroshima en 1945.

Originaire de Chine (en chinois, ginkgo signifiant "abricot d'argent" et "biloba" évoquant les feuilles bilobées),

ginkobiloba_feuille

 le ginkgo biloba est, également, un anti-inflammatoire naturel, un anticoagulant, antioxydant, et agit de façon bénéfique sur les problèmes 

cérébraux.
Un peu plus sur cet arbre : ici
A noter, les deux photos ont été prises à St Julien (quartier grandgeasse). La personne qui possède cet arbre nous a même avoué mettre ses feuilles dans ses livres de bibliothèque ; Non seulement, c’est un marque-page original, mais surtout, cela fait fuir les vilaines mites.
Alors, identifiez la photo et vous trouverez notre bonne conseillère.

Les 2èmes Foulées de Salazac

Un concours promotion réussi

tournoi_boulesMalgré un temps menaçant, ce samedi 7 septembre, les amis de la grosse boule( jeu Lyonnais) s’étaient donnés rendez-vous sur les jeux du calvaire. En effet, le coq finissait à peine de chanter qu’une douzaine d’équipes étaient prêtes à en découdre, dans un esprit très convivial, afin de remporter le traditionnel concours promotion organisé par l’association de boules Peyrolaise. Les quadrettes venues de Bagnols, St Victor, St Remèze, Roquemaure et Laudun ont dû batailler plus de six heures malgré les averses intermittentes du matin pour finalement disputer chacune quatre parties.
A l’issue de ce périple, c’est l’équipe de Maryse (Bagnols/Cèze) qui a eu raison de celle de Jousseaume (St Victor la Coste).
Pour ce qui est de l’organisation, pas de problème, le timing a été respecté, l’arbitrage très apprécié et la buvette suffisamment achalandée. Quant au repas de midi il est venu apporter force et énergie aux protagonistes. En somme, une manifestation réussie.
Notons que l’association organise un tournoi loisirs toutes catégories d’âge au mois de mai et un fil rouge tout au long de l’hiver. Alors, souhaitons bonne continuation à ce club fort d’une trentaine de licenciés.

Du Chloroforme au Pont des Camisards

Dans un de ses derniers et brillants articles, René évoque de manière humoristique mon prénom, et de m’innocenter, en tant que DUMAS de la découverte des effets parfois hostiles du Chloroforme, découvert par SOUBEIRAN !
En effet ce n’est pas Bernard, modeste bricoleur du dimanche, né en Cévennes, mais plutôt et … probablement Jean Baptiste, vrai chimiste patenté, cévenol également, puisque ça ne s’invente pas, né (à Alès) le 14 juillet 1800 tout rond, il fut contemporain de SOUBEIRAN. Il aurait travaillé sur le produit, jadis somnifère, et qui, comme le souligne René, avait fait une réputation d’hypnotiseur à SOUBEIRAN, auprès de ses étudiants.
LIEBIG l’allemand, quant à lui, se consacra à la formulation de la soupe en poudre, comme l’on sait…mais je n’en suis pas sur à 100 %, ce qui va conduire certain à me répondre.
Ccamisardseci dit, Jean Baptiste a exploré bien d’autres domaines, dans l’usage des éthers et du Chlore, de toute la chimie organique, mais une des plus remarquables découvertes qu’il nous a laissées, et pas forcément la plus connue, il la fit tout jeune, comme étudiant, en démontrant que la fécondation était le fruit du travail des petits spermatozoïdes !
Rien que ça, ça vaut son pesant de DUMAS, n’est ce pas ?
Mort à 84 ans, il fut aussi Député, Sénateur, et … Ministre, mais ça … d’autres ont réussi à le faire aussi./
Revenons à SOUBEIRAN, si l’on y met un i grec (Y), ça se prononce Soube(ill)-ran, en détachant bien le é et le i.
Et le mas SOUBEYRAN, vous connaissez ? C’est le musée du désert à Miallet, près d’Anduze, haut lieu du protestantisme des Huguenots.
L’histoire est bien douloureuse sur le sujet.
De guerres en édits, peu d’entre nous se souviennent que la Capitale des Cévennes a son édit, plus exactement l’édit de paix ou édit de grâce d’Alès, prononcé au Sud d’Alès, à Lédignan, en 1629 par Louis XIII, accompagné de Richelieu. Le Roi autorisait les derniers huguenots résistants (Camisards) à se regrouper à Anduze, leur faisant jurer de ne plus agir contre lui. C’était, dans cette époque de notre histoire, le « désert », terme attribué à ce lieu singulier dans la période où le protestantisme était illégal en France.
Le premier dimanche de septembre, des protestants (jusqu’à 20 000 selon les années), viennent des Cévennes et de tout le Languedoc, mais aussi de toutes les régions de France et d’Europe (Allemagne, Suisse, Hollande, Royaume Uni, Irlande, Scandinavie) également des États-Unis, d’Australie, d’Afrique du Sud. Ils se rassemblent sur le site du Mas SOUBEYRAN pour l'Assemblée du Désert.
Ci-contre, le pont des Camisards, en Cévennes, j’y ai nagé souvent, lors de piques niques en famille, mais seulement après 3 heures de digestion, comme on nous l’infligeait à l’époque.
Heureusement on écoutait le tour de France sur le transistor, à l’heure où les cigales nous saoulaient tandis que la sieste nous était imposée. Il fallait se tremper le matin, et on pouvait taquiner le vairon l’après midi, jusqu’au soir.

Un autre stade du calvaire

stade_calvaireSaint julien n'est pas le seul a posséder ce privilège; Il existe au moins un deuxième stade du Calvaire. Celui-ci est en Sicile dans la région d’Agrimento, un peu dans les terres, là où le soleil plombe les heures de la journée.
En regardant les immenses pylônes équipés de nombreux projecteurs qui encadrent l’enceinte, j’ai tout de suite pensé à notre vieux stade du Calvaire à nous, à Saint Julien.
Ici la lumière du jour est bien trop chaude pour pratiquer le sport dans la journée, aussi la lumière artificielle a été rajoutée pour les soirées, plus fraiches, et pour le plus grand plaisir des sportifs.